Randonnée du Puy de Dôme au Puy de Pariou

Randonnée du Puy de Dôme au Puy de Pariou

Cette belle randonnée en boucle nous a mené du Puy de Dôme au Puy de Pariou tout proche.

Ce sont sans doute les deux volcans plus connus de la Chaîne des Puys. Vous pourrez aussi faire de très belles randonnées, un peu plus au sud, dans le Massif du Sancy.

Nous voilà donc en famille en Auvergne. Mais nous ne randonnons qu’à trois. En effet, Marianne est de l’autre côté de Clermont-Ferrand, en pleines fouilles archéologiques sur le plateau de Corent.

Pour tout vous dire, ce n’est pas la première fois que nous mettons les pieds ici. Et ce n’est pas la dernière non plus !

Fiche technique :

  • Distance parcourue : 12 km (parcours rouge) – 14,5 km (parcours rouge + jaune)
  • Dénivelé positif : 650 m (parcours rouge) – 695 m (parcours rouge + jaune)
  • Altitude mini : 1023 m (parcours rouge) – 1055 m (parcours rouge + jaune)
  • Altitude maxi : 1465 m
  • Plus grosse difficulté : 355 m de dénivelé pour une distance parcourue de 2,1 km (entre le parking et l’esplanade de la boutique).
  • Accès : le Puy de Dôme se trouve à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Clermont-Ferrand, la capitale historique de l’Auvergne, à deux heures de Lyon.
  • Coordonnées GPS : 45°45’50″ nord – 2°57’24″ est (parking du col de Ceyssat)
randonnée du puy de dôme au puy de pariou carte IGN avec parcours

La Chaîne des Puys

Ce chapelet de volcans s’étire du nord au sud sur une trentaine de kilomètres. Ils sont très jeunes, le p’tit dernier étant né il y a moins de 8500 ans, très peu de temps avant le néolithique. C’est-à-dire que les premiers groupes humains à se sédentariser ont manqué de peu cet impressionnant cataclysme.

Tout nouveaux venus en Auvergne, les puys en ont donc totalement remodelé le paysage. Ils ont ainsi profondément transformé la limite entre Combrailles à l’ouest et Limagne à l’est.

Pourtant, tous ces volcans sont maintenant éteints. Définitivement. Aucun ne se réveillera. C’est le cycle de vie de ces volcans-là : ils naissent puis refroidissent et s’éteignent. Toutefois, un jour, la Terre piquera une nouvelle colère. Elle devra alors évacuer du magma sous pression. Et un nouveau volcan se formera. Où ? Quand ? Personne ne peut le savoir pour le moment… Pas même les volcanologues, tant que les sismographes de la zone sont calmes.

Laschamps. Vous connaissez ? Ce village, à deux pas du col de Ceyssat, est bien connu pour l’anomalie magnétique de ses roches volcaniques. Nous en parlons dans notre article Bien s’orienter avec une boussole : facile !

Voici maintenant un petit portrait des deux volcans que nous avons décidé de voir lors de notre randonnée : le Puy de Dôme et le Puy de Pariou. En fait, ce sont les deux plus connus et les plus courus. Place aux stars !

Le puy de Dôme

randonnée puy dôme pariou le puy de dôme depuis la lande

Il est tellement emblématique de la Chaîne des Puys qu’il a donné son nom au département ! C’est aussi un des grands symboles de l’Auvergne. Il faut dire qu’il en impose avec ses 1465 m. C’est même le point culminant de cette petite chaîne de volcans. Quand nous arrivons de notre Bourgogne natale, sa haute silhouette caractéristique nous sert de point de repère sur des dizaines de kilomètres.

Inversement, depuis le sommet, la vue est exceptionnelle sur Clermont et la plaine de la Limagne d’un côté, les Combrailles de l’autre et toute la chaîne des volcans, au nord et au sud.

Et même si le sommet a maintenant retrouvé une allure un peu plus naturelle, vous y verrez encore un énorme pylône qui sert d’antenne de télévision, une station météorologique, un petit poste militaire et, en contrebas, les installations d’accueil touristique.

A mi-chemin, se trouvent également les vestiges du temple de Mercure et un petit musée qui lui est consacré. Il s’agit en fait d’un sanctuaire que les Romains ont construit au Ier ou au IIème siècle de notre ère, bien visible d’Augustonemetum qui deviendra Clermont-Ferrand. Ils s’y rendaient en passant par le col de Ceyssat où était bâtie une ville permettant d’accueillir les pèlerins se rendant au temple.

Et pour voir tout ça, on n’a jamais hésité à repousser les limites : faire la grimpette à pied bien sûr, mais aussi en voiture, en bus, en vélo (pour les costauds du mollet !), en train à vapeur monorail (de 1907 à 1926). En 1911, Eugène Renaux s’est même posé là-haut en avion (la récompense de 100 000 F du prix Michelin, ça donne des ailes) !

Mais tout ça, c’était avant !

Depuis 2012, on n’y accède plus qu’à pied ou en monorail à crémaillère. C’est tout !

Le puy de Pariou

randonnée puy dôme pariou le cratère du puy de pariou
Un chemin en spirale permet de descendre dans le cratère.

C’est vrai qu’il est moins connu que son grand frère. Il est même très probable que vous n’ayez jamais entendu son nom. Pourtant, vous connaissez ce volcan ! C’est obligé car le monsieur est en fait une star de la télé. Figurez-vous qu’avec sa jolie frimousse, il est devenu l’égérie d’une grande marque auvergnate d’eaux minérales. Donc, forcément, il est en photo partout : sur les bouteilles, dans les pubs…

C’est vrai aussi qu’il est moins surfait, de nature plus authentique. C’est même pour cette raison qu’il est un des symboles majeurs des grands espaces naturels d’Auvergne. Pour limiter le piétinement et l’érosion du sol, ses pentes ont été aménagées. Un grand escalier en bois permet maintenant de rejoindre le sommet depuis le sud. Ça paraît beaucoup mieux étudié qu’au Puy Mary où le chemin d’accès au sommet a tout simplement été bétonné 🙁 . Heureusement que les bonnes vieilles méthodes ont tendance à disparaître 🙂 .

La Randonnée

L’ascension du Puy de Dôme

Nous partons du parking du col de Ceyssat et suivons le chemin muletier. C’est une large piste qui grimpe dans la forêt en tortillant. Elle va nous emmener presque jusqu’au sommet sur un peu plus de deux kilomètres. La grimpette commence dès les premiers mètres.

Sept cents mètres plus loin, nous croisons la route et la crémaillère du train qui s’enroulent en colimaçon autour de la montagne. Nous faisons une première pause quelques mètres plus haut.

Quittant ici la base du volcan, le chemin s’accroche maintenant à son flanc. Pour rester praticable, il change donc sa tactique et attaque la côte en faisant des épingles à cheveux.

A mesure que nous gagnons en altitude, la végétation s’éclaircit et devient quasi inexistante dans les derniers mètres. Et à mesure que les arbres disparaissent, le petit vent frais se renforce. Au début, ça fait du bien, ça rafraîchit. Par la suite, il faudra faire attention de ne pas prendre froid !

Il nous a fallu près de trois quarts d’heure pour arriver à l’esplanade du « complexe » touristique. Nous sommes vraiment très loin des 10’54″ du coureur Timothée Bommier 🙂 ! Record impressionnant ! Comme quoi, lui aussi a fait ça en moins de trois quarts d’heure…

randonnée puy dôme pariou le petit puy de dôme et le puy de pariou

Au sommet

Nous faisons un tour de tout ce qu’il y a à visiter ici.

Le temple romain était vraiment grand. Et ce qu’il y a de bien ici, c’est que les restitutions du monument dans le musée permettent d’imaginer son aspect original.

Malgré le vent frais, nous décidons de profiter de la vue magnifique pour faire la pause casse-croûte.

Du Puy de Dôme au Puy de Pariou par les sentiers de randonnée

Un dernier regard. Un dernier tour d’horizon et nous repartons. Nous descendons du côté de la gare du monorail et longeons la voie ferrée et la route pendant plusieurs centaines de mètres.

Nous sommes sur le GR®4 et le balisage rouge et blanc nous indique d’emprunter le chemin aménagé. L’escalier en bois nous permet de descendre les pentes raides sans fragiliser le sol. Des panneaux nous invitent à mettre les enfants en laisse (euh ! non, les chiens 😉 ) pour ne pas effrayer les brebis qui paissent librement sur les pentes du volcan. Nous n’en verrons pas une seule !

La piste de bois nous dépose tranquillement sur un sentier moins pentu. Le chemin de Grande Randonnée traverse maintenant la lande et un bois de hêtres au pied du Petit Puy de Dôme, et nous emmène vers le Puy de Pariou.

Après ce passage en forêt qui nous a vraiment plu, nous nous trouvons de nouveau sur la lande. Il n’y a ici aucune difficulté : ça descend tout le long.

Vous pouvez aussi jeter un œil sur Le balisage des chemins où nous vous disons tout sur le marquage des sentiers et les différents styles de balises en randonnée pédestre, équestre ou VTT. Nous y abordons aussi le balisage très spécifique du Club Vosgien.

Le Puy de Pariou

Nous voilà au pied du grand escalier en bois qui permet maintenant de se rendre au sommet du volcan. La première marche est haute. C’est le moins qu’on puis dire. En effet, le piétinement a raviné et affaissé le sol à son pied. Dur, dur pour les enfants, voire même dangereux à la descente.

Allez, c’est parti pour un peu plus de 100 m de dénivelé. Par contre, Maïna a du mal à se motiver. En effet, elle qui adore les petits sentiers qui tortillent n’est pas très à l’aise sur cette autoroute en bois qui monte tout droit.

Et même une fois tout là-haut, même avec la vue grandiose et le spectacle magique que nous offre le Puy de Pariou, elle n’arrive pas à sortir de la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. Quelque chose ne va pas. Nous savons maintenant que si Dame Colère prend le pas sur Dame Nature, c’est peut-être que Dame Fatigue n’est pas loin. Une pause s’impose (vraiment).

Le calme et la sérénité reviennent peu à peu. Nous prenons le temps. Du côté itinéraire, nous avons passé les grosses difficultés mais il reste encore le retour à gérer.

Le retour

randonnée puy dôme pariou le grand escalier en bois du puy de pariou avec le puy de dôme en arrière-plan

Après un long moment passé dans le cratère, nous reprenons le grand escalier. Nous laissons Maïna rythmer la descente. Une fois au pied du Puy de Pariou, nous remontons la piste de la lande en direction du Puy de Dôme, en piquant au sud-ouest pour trouver le chemin de randonnée qui nous ramènera à la voiture. C’est la variante du GR®4 qui contourne le Géant par l’ouest.

Nous pensions faire un détour par le Clairsiou et ses grottes mais, vu l’état de fatigue de Maïna, on oublie. Ça sera pour une prochaine fois 🙂 !

Nous faisons de nombreuses photos de la lande, ce qui permet à Maïna de prendre le large, tranquillement. Crapahuter toute seule (loin) devant nous, elle adore. Elle s’arrête à la première intersection venue. C’est comme ça, depuis… très, très longtemps.

Nous passons un petit bois et faisons la jonction avec la variante du GR®4. Nous y croisons une VTT-family en vadrouille. Et c’est le plus jeune des enfants qui, du haut de ses 8 ou 10 ans, repère le coin de leur bivouac. C’est déjà un sacré expert dans le domaine ! Et tout semble clair dans sa tête : l’emplacement pour les tentes, le fil d’étendage, le coin popotte. Impressionnant, le monsieur 🙂 !

randonnée puy dôme pariou le chemin dans la hêtraie, peu de temps avant d'arriver au parking

De notre côté, nous continuons dans une forêt magnifique. Le sentier est sympa, sous les hêtres. Maïna est toujours devant, mais un peu moins loin. Elle tient le coup, notre championne, jusqu’au bout.

Nous vous proposons aussi de vous évader dans le Jura suisse. Nous y avons fait une très belle randonnée au Mont Sâla, au départ des Rousses.

Que dire de cette randonnée entre le Puy de Dôme et le Pariou ?

Comme nous le disions tout à l’heure, ce n’est pas la première fois que nous venons voir les volcans d’Auvergne. Et nous ne nous en lassons pas ! Nous adorons cette région. Et en plus, ce n’est pas très loin de chez nous.

1465 m, ce n’est pas très haut. Mais comme partout en montagne, même en moyenne montagne comme ici, il est vraiment nécessaire de prévoir une petite laine, même en été.

Toutefois, avec les plus petits, on peut réduire la distance en ne faisant qu’un des deux volcans : le Puy de Dôme pour son site archéologique et son musée, le Puy de Pariou pour son cratère et sa nature préservée.

Cette randonnée peut être couplée sur un weekend avec une visite de Vulcania (qui peut intéresser toute la famille).


Si vous avez apprécié cette balade sur les volcans d’Auvergne, n’hésitez pas à le signaler dans les commentaires et à partager tout ça avec vos amis randonneurs 🙂 .

Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager :)

10 réflexions sur « Randonnée du Puy de Dôme au Puy de Pariou »

  1. Cette cette balade sur les volcans d’Auvergne m’a l’air splendide ! C’est super sympa que tu donnes le détail des différentes étapes, ainsi on sait directement si cette balade est dans nos cordes 😀

  2. Whaou, la région est vraiment magnifique, avec ces belles couleurs vertes qui me font envie. Ça fait un moment que j’ai envie d’une rando parmi les volcans. Là tu m’en donnes le goût et l’occasion. Un grand merciiii 😍

  3. Ça me replonge dans de beaux souvenirs de vacances en famille, pour avoir été, enfant, dans la région. Nous avions grimpé le Puy de Dôme. Merci pour cet article, il donne envie d’y retourner !!

Laisser un commentaire