Et pourquoi pas une balade contée ?

Et pourquoi pas une balade contée ?

Créer une balade contée dans le cadre d’une randonnée est un délicieux moment de complicité. Les enfants sont les maîtres incontestés de l’imagination et la nature est un merveilleux théâtre pour inventer les histoires les plus fantastiques. Alors, prêt pour le pays de l’imaginaire ?

Pourquoi une balade contée ?

Construire, en soit, une histoire, c’est génial. C’est comme rentrer dans un univers plein d’aventures dont nous avons défini les règles, les personnages, l’intrigue. C’est un pur moment de plaisir. Nous devenons les maîtres incontestés de tout ce qui s’y passe.

Imaginez donc la même histoire dans un décor réel et naturel : le summum pour votre créateur en herbe !

Une colline devient une montagne indomptable, une grotte est le refuge des orques, une grosse pierre dissimule l’entrée d’une cache au trésor…

Les apports pour l’enfant

Outre le fait qu’il va faire une chouette randonnée avec vous et qu’il va bien s’amuser (et ça, c’est déjà super 🙂 ), cette expérience va lui apporter bien plus encore.

Khaled Aljaber-Pixabay
  • Elle va lui permettre de développer davantage son imagination : plonger au cœur de l’aventure, les idées fuseront d’autant que marcher en pleine nature stimule les fonctions neuronales.
  • Il faudra décrire le personnage en utilisant pleins de merveilleux adjectifs, ce qui enrichira son vocabulaire.
  • Faire vivre cette aventure à son héros imaginaire en exploitant les possibilités de son environnement demande beaucoup d’attention et augmente, par conséquent, ses facultés de concentration.
  • Même si l’aventure est orale, l’histoire en sera contée et améliorera ses capacités en rédaction, d’autant qu’il en utilisera, plus ou moins la trame. Je vous explique cela un peu plus bas.
  • En constatant qu’il peut inventer de magnifiques histoires, sa confiance en lui grandit.
  • Cela l’aide à évacuer ses tensions : le méchant que le héros vaincra symbolisera peut-être le camarade de classe qui lui a dit que ses couettes n ‘étaient pas belles ou que son cartable était trop nul (non mais, de quoi je me mêle !).

Rédaction

Introduction

Avant le départ, nous découvrons le héros de l’histoire. A quoi il ressemble, qui il est, ce qui lui arrive et son but.

Développement

L’ensemble de la randonnée racontera ses péripéties, les obstacles qu’il va rencontrer, les personnages qu’il va croiser. Toutes les étapes avant l’accomplissement de sa quête.

Conclusion

À la fin de votre randonnée, votre personnage aura atteint son objectif, quel qu’il soit et vous serez ravis d’avoir mené à bien cette histoire et d’avoir fait cette belle marche 😉 .

Comment organiser une balade contée avec votre enfant ?

Le parcours

Veillez à ce que le parcours soit varié pour que la randonnée soit source d’inspiration. Il est difficile d’imaginer une histoire le long d’un chemin rectiligne et monotone.

Vous pouvez y croiser un château, une belle demeure ou une maison aux allures mystérieuses, de gros rochers, un menhir, un dolmen, une forêt, un arbre majestueux, un ruisseau, une grotte, un lavoir..

Définir les bases de votre balade contée

Le héros

balade-contee-heros
Mystic Art Design-Pixabay

Avant de partir ou au début de votre balade contée, définissez les bases de l’histoire.

Tout d’abord, définissez qui est le héros ou qui sont les héros de cette aventure et ensuite déterminez les prémices de l’histoire : un événement qui lui arrive, une quête à accomplir…

Il est bien évident que c’est votre enfant qui va décider de tout cela et vous pouvez lui confiance dans ce domaine. Cependant, s’il semble éprouver des difficultés ou s’il manque de confiance en lui et n’ose pas avancer d’idées, vous pouvez gentiment le guider en lui posant des questions.

  • Est-ce qu’il préfère que ce soit une fille ou un garçon ?
  • Est-ce que ce sera un gentil ou un méchant (il y a des enfants qui préfèrent les méchants) ?
  • Est-ce que le personnage aura des pouvoirs magiques ?
  • Est-ce qu’il préfère un personnage de conte ou est-ce que l’histoire se passe à notre époque ?
  • Est-ce qu’il vient d’un autre pays (y compris pays imaginaire bien sûr 🙂 ) ?…

Le but n’est pas de le marteler de questions, juste lui donner un tremplin pour démarrer son histoire. Vous orienterez vos questions en fonction de ses réponses naturellement mais laissez-lui le temps de réfléchir. Bien souvent, une seule question suffit pour le lancer.

Et chaque enfant est différent. Certains auront des idées spontanément, d’autres auront besoin d’un temps plus long de réflexion et c’est important de respecter le rythme de chacun.

Une randonnée sous la pluie ? Brrr ! Pas très partant ? Découvrez dans cet article l’intérêt d’affronter les gouttes et par ici des activités avec vos enfants par temps pluvieux

Description du personnage

Dès que le personnage principal est défini, demandez à votre enfant à quoi il ressemble. Le but n’est pas qu’il vous dresse un portrait digne d’un roman de Victor Hugo mais inciter l’enfant à construire plus en profondeur ses personnages. Beaucoup d’enfants ont des difficultés à l’école quand on leur demande de faire une description. Ainsi, dans le cadre non scolaire, il pourra développer ses capacités en douceur.

Encore une fois, vous pouvez l’aider un peu si cela lui pose problème en lui posant des questions sur l’allure générale : grand, petit, mince, gros, costaud, frêle… Sur la forme du visage, la couleur des yeux, s’il a un grand ou un petit nez, la couleur des cheveux, s’ils sont courts ou longs… Des éléments de description simples qui le poussent cependant un peu plus dans l’analyse.

Expliquez-lui aussi qu’une personne, ce n’est pas juste une apparence physique. Son caractère est important. Donnez-lui des exemples : Tatie Odette, elle est très drôle, son cousin Léo est très intelligent mais tellement maladroit, sa petite sœur est espiègle…

Décrire le personnage, c’est un peu comme lui donner vie. On le visualise plus facilement. Et lui accorder des traits de caractère, c’est le rendre plus humain et plus attachant.

L’intrigue

balade-contee-intrigue
Stefan Keller-Pixabay

Maintenant que vous avez votre personnage, il vous faut une histoire. Pourquoi le héros part-il à l’aventure ?

Eragon fuit les Ra’zacs et cherche à comprendre ses origines, Frodon avec ses compagnons veulent détruire l’anneau unique, Percy Jackson veut aller sauver sa mère, Mulan part au combat à la place de son père, dans La princesse et la grenouille, l’héroïne veut retrouver son apparence humaine…

Et votre héros, quel est son but ? A t-il une quête à accomplir ? Peut-être fuit-il des ennemis et cherche t-il un endroit pour se mettre à l’abri ? Ou va t-il retrouver des alliés pour l’aider à combattre ? Va t-il délivrer une personne qui lui est chère ?…

Et si c’était vous, les héros de cette aventure ?

L’histoire en sera bien plus palpitante si vous en devenez les héros. Les enfants adorent quand les parents participent activement à leurs jeux. Et puis, retrouver son âme d’enfant le temps d’une balade, c’est plutôt agréable.

Soit vous rentrez dans la peau de personnages inventés, c’est toujours amusant de s’imaginer être une autre personne. Soit vous êtes vous-même, plongés dans une aventure exceptionnelle qui bouleverse votre vie, ce qui permet une meilleure immersion dans l’aventure.

Quelques astuces anti-fatigue

Votre bambin fatiguera moins vite que vous. Surtout dans le cadre d’une fuite, il pourrait être tenté de vouloir courir tout le long de la balade.

  • Vous pouvez accélérer la course au début et affirmer que vous avez semé les ennemis peu de temps après.
  • Lui proposer de ne pas courir car cela fait trop de bruit et les méchants vont vite vous repérer.
  • Dire qu’il vaut mieux ralentir la cadence car les chevaux sont fatigués et comme l’a dit un grand sage « Qui veut voyager loin, ménage sa monture »
  • Se cacher dans un fourré pour tromper l’adversaire qui passera devant vous sans vous voir, tout en étant persuadé que vous êtes loin devant. Hé ! Hé ! Vous les avez bien eus !

Vous pourriez aimer aussi cet article sur les activités photo avec votre enfant

L’observation de la nature au cœur de l’aventure

balade-contee-observation-nature
Stefan Keller-Pixabay

Vos personnages seront plongés dans une nature tantôt protectrice tantôt menaçante. Ils vous faudra être vigilants.

  • Soyez silencieux pour écouter les bruits qui vous environnent. Ce bruissement dans l’herbe, est-ce un serpent au venin mortel ? Non, c’est un mignon mulot ou un lézard qui s’enfuit, ouf !
  • Et là, dans le buisson, est-ce un loup prêt à bondir sur vous ? Finalement, c’était juste des oiseaux.
  • Il faudra être attentif aux différents cris des animaux pour être sûr de ne pas être à proximité d’un ours ou tout simplement, si aucun oiseau ne chante, c’est probablement qu’il y a un danger.
  • Tiens, tiens, des empreintes. Il est important de les étudier de près pour connaître le terrible prédateur qui les a faites. Il pourrait encore rôder dans les coins.
  • Quelques baies seraient les bienvenues pour survivre mais attention à bien connaître les comestibles pour que les héros ne s’empoisonnent pas.
  • Il vous faudra trouver un bon lieu de bivouac à l’abri des prédateurs et pourquoi pas, pour construire un abri

Comment stimulez l’éveil sensoriel de votre petit/e aventurier/ère ? C’est par ici

Les trucs des supers aventuriers

Les héros ont souvent des astuces pour mener à bien leur aventure. En voilà quelques unes pour rendre l’aventure plus palpitante et bien s’amuser 🙂 :

  • Avancer en marche arrière pour faire croire à votre adversaire que vous allez dans l’autre sens
  • Marcher dans le lit d’un ruisseau pour que leur chiens ne puissent plus flairer votre odeur
  • Se fabriquer un arc, à l’aide d’une branche de noisetier et d’une ficelle, pour se défendre (Tirer dans un endroit dégagé )
  • Ecouter et apprendre à imiter le cri des animaux. Comme ça, si vous faites un bruit malencontreusement, vous pourrez faire croire à votre ennemi que c’est une bête qui passait par là.

Un enfant ravi, une belle histoire et une agréable randonnée

Sarah Richter-Pixabay

Voilà ce que vous aurez gagné en faisant cette balade contée.

Votre enfant aura amélioré ses compétences en français. Il aura fait travailler sa concentration grâce à la construction de son histoire et à l’attention prêtée à l’observation du milieu naturel.

Tout ce qui a trait à la créativité booste sa confiance en lui, alors, il ne faut pas hésiter à laisser libre cours à son inventivité aussi souvent que possible. Par exemple, par une balade contée 😉

Cette randonnée particulière va renforcer son épanouissement et sa forme physique.

Alors, n’hésitez pas, les scélérats et autres viles créatures n’ont qu’à se tenir tranquille !


Avez-vous déjà partagé des histoires imaginaires avec votre enfant ? Vous pouvez nous livrer vos aventures dans les commentaires 🙂 .

Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager :)

12 réflexions sur « Et pourquoi pas une balade contée ? »

  1. Je confirme, la balade contée est vraiment une bonne idée pour faire une activité avec des enfants. Avant, je travaillais dans la médiation de sites patrimoniaux, et dans ce cadre là, ça cartonne aussi. C’est génial pour l’apprentissage et développer les sens et l’imagination !

  2. Oh! J’adore l’idée! Mon loulou qui a une imagination débordante en serait fan lui aussi! Il faut absolument que je teste lors de notre prochaine rando! Merci pour cette belle astuce!

  3. Excellente idée ! J’aimerai bien avoir l’occasion de me retrouver avec des petits, pour mettre cela en application, car en lisant l’article, je m’imaginais en train de faire cela avec mes enfants en les imaginant pus petits !
    Bon alors pour les enfants imaginatifs et qui crapahutent partout, il faut mettre une halte chute, il ne faut pas qu’on nous repère ou que l’on nous entendent ! Histoire de ralentir la cadence.

  4. Merci pour ce merveilleux article qui m’a guidé là où nous en sommes presque. Mon enfant et moi créons déjà presque des histoires, mais il a encore trois ans et nous y allons doucement. Il commence tout juste à faire preuve de créativité en regardant des dessins animés et je le vois lors de nos promenades dans la nature qu’il montre une envie de créer quelque chose lui-même. Ton article m’aide beaucoup comme idée pour poursuivre la création de notre aventure commune avec mon fils ! Merci encore !

  5. J’adore cette idée de la balade contée !
    Avec les petits, nous faisons souvent une « chasse aux trésors » dans la forêt, mais le weekend prochain j’essaie cette idée !
    Je suis sûre qu’ils vont adorer 🤩

  6. Super idée ! C’est vraiment inspirant pour enfants et adultes. Je pense qu’au passage on profitera différemment des lieux et de la nature, en generale, et on la verra autrement, ré-enchantée ❤️

  7. Un belle article et qui est vraiment sympa à réalisé. Ma voisine organise des sorties à thèmes avec c’est 2 enfants et je les accompagnes des fois. Les enfants ont tellement d’imagination, j’adore voir l’heure enthousiasme quand on cherche les empreintes des animaux pour suivre leurs traces.

  8. J’avais pas forcement pensé faire participer les enfants à la création de l’histoire avant de l’inventer. C’est toujours moi qui invente selon mes envies quand je raconte l’histoire. J’adore l’idée de créer ensemble avant, cela doit renforcer l’intérêt !

Laisser un commentaire