Un guid’don pour l’Espoir

Un guid’don pour l’Espoir

Un Guid’don pour l’Espoir est un défi sportif que l’association Le rêve de Marie Dream organise. Du moins c’est celui qu’Alexis, le frère de Marie et Didier, son père se sont lancé : parcourir 1800 km en 19 jours ! Ils comptent ainsi rallier Madrid en partant de leur petite ville de Givry en Saône-et-Loire. Leur voyage effectué en vélo a démarré le 15 mai dernier et se finira le 2 juin.

Connaissez-vous l’association Le rêve de Marie ?

Cette association est née à la suite d’un bien triste événement : le combat héroïque de Marie contre un lymphome qui l’emportera un an plus tard.

Ainsi, le rêve de Marie organise des événements pour récolter des fonds, sensibiliser le public sur les cancers pédiatriques, soutenir la recherche dans le domaine de l’hématologie et de l’oncologie pédiatrique et améliorer le quotidien si malmené de ces enfants malades et de leur famille.

Nous avons participé en septembre à leur événement Rêve-toi et marche, un magnifique moment que cette équipe formidable avait si bien organisé et que nous n’oublierons jamais.

Pour cette année, pas de marche. Ce défi se fera à coup de pédalage.

A bicyclette

Mais pas avec celle-là !

Le vélo est un moyen de transport éco-responsable. Son rythme plus lent permet de mieux vivre le moment présent et favorise les rencontres. Qui dit mieux ? Surtout que l’un des objectifs de ce voyage est de sensibiliser le public.

Le périple se fera sur des vélo-routes, des voies vertes ou des routes aménagées.

Quelle merveilleuse aventure, on aurait bien envie d’y participer !

Et pourquoi pas ? Nos deux aventuriers ont invité le public à les rejoindre pour pédaler quelques kilomètres en leur compagnie.

Le parcours

Le top départ a été donné le 15 mai à 10 heures à l’ancienne gare de Givry, village de naissance de Marie qu’elle affectionnait. La ligne d’arrivée est à Madrid, ville où vit sa sœur Amélie depuis 10 ans.

Vous pouvez trouver le détail du parcours ici. Si le cœur vous en dit, vous pouvez aller à leur rencontre et donner quelques coups de pédale en leur compagnie 😉 .

Toute la famille et amis ont prévu de se retrouver le 2 juin dans la capitale espagnole. A Madrid, ils rencontreront aussi la fondation ALADINA qui apporte un grand soutien aux enfants malades de cancer à travers l’Espagne. Ils apporteront des cadeaux à destination des enfants malades.

Julius Silver-Pixabay

Les parrains

Non, non, nous ne parlons pas de la mafia 🙂 . Ce défi a deux parrains et non des moindres !

Denis Brogniart

Je ne sais pas si c’est utile de vous le dire, Denis Brogniart est l’animateur phare de Koh-Lanta et de plein d’autres émissions. La classe !

Mais je vous avoue, je n’ai pas la télévision et cela ne me semble pas logique de vous le présenter par sa carrière que vous connaissez sans doute mieux que moi. Je préfère vous parler de son côté humaniste qui, en mon sens, résume plus l’individu.

En effet, ce monsieur est déjà le parrain de la fondation Architectes de l’urgence depuis 2010. Ce qui est loin, à mes yeux, d’être un petit engagement. Il est aussi le parrain des blessés de guerre de la CABAT (Cellule d’Aide aux Blessés de l’Armée de Terre). Il soutient également les dunes d’Espoir. Alors chapeau bas, Monsieur !

Denis Brogniart est originaire de Dijon et connaît bien Givry qui est le lieu de naissance de sa mère où il y passait de nombreuses vacances. Cette merveilleuse cause, son attachement à cette petite ville et sa passion pour le vélo l’ont incontestablement influencé sur son choix de devenir le parrain de ce super défi.

Eric Dall’Armellina

Bien connu du cyclisme chalonnais, cet ancien pro du vélo n’est malheureusement pas très célèbre auprès du grand public. Eric Dall’Armellina a pourtant joué des coudes avec des gens comme Bernard Hinault (l’expérimenté) et Laurent Fignon (le débutant). Ça se passait au début des années 1980.

Et, rendez-vous compte, il est intégré à l’équipe de France dès sa première année en tant que professionnel ! C’est dire le talent du monsieur : un sprinter hors pair, capable de battre les plus grands du moment.

Dès 1982, Eric Dall’Armellina se fait remarquer au Tour de Corse en remportant la première étape, devant Bernard Hinault, quatrième. Du grand art ! L’année suivante, il gagne Nice-Alassio et est aussi vainqueur du Grand-Prix de Mauléons-Moulins. Notons aussi ses deux belles victoires d’étapes de 1983 : une sur le Critérium du Dauphiné Libéré, l’autre au Tour de Suisse.

Bref, un sportif promis à un grand avenir. Un accident de la route en décida malheureusement autrement et brisa cette carrière de champion si bien engagée. Cruel destin…

Et quand son ami Emmanuel Mère lui demande s’il veut parrainer ce défi cycliste qu’est Un Guid’don pour l’espoir, il accepte sans hésiter.

Le jour J

Accompagner les deux sportifs sur quelques kilomètres, nous répondons présents automatiquement à cet appel général. De plus, cela fait longtemps que nous n’avions pas fait de vélo, c’est l’occasion de remonter sur la petite reine !

L’accueil

Nous arrivons vers 9h30. Il y a déjà du monde. Après avoir posé nos vélos, nous allons récupérer les T-shirts imprimés pour l’occasion et distribués gracieusement aux participants. Un café, un thé, quelques biscuits attendent chacun dans un accueil très convivial et chaleureux.

Après, nous rejoignons les groupes à l’extérieur. Nous apercevons Mathieu Gabut, chercheur à Lyon en cancérologie, Lara Le Breton, la jolie Miss Saône et Loire et Dana Vaïtilingom, la marraine de l’association.

Nous souhaitons demander l’autorisation de faire une photo des héros de cette manifestation et surtout la publier sur ce blog. Coincés que nous sommes, il nous faut dix bonnes minutes avant de nous décider à leur adresser la parole. Pour notre défense, ils sont pris dans de grandes discussions, notamment avec des journalistes et nous ne voulons pas nous imposer.

Nous osons enfin. Avec le plus grand sourire et la plus grande gentillesse, nous sommes dirigés vers le groupe de journalistes et de proches pour prendre une photo du groupe. Nous sommes plutôt fiers et quelque peu impressionnés.

guid'don-pour-espoir-l-équipe
Emmanuel Mère, Mathieu Gabut, Sylvie Garopin, Eric Dall’armellina, Lara Le Breton, Alexis Garopin, Dana Vaïtilingom, Didier Garopin

Sur la ligne de départ

L’heure du départ approche. Nous sommes assez nombreux. Nous avons demandé le nombre de participants. A ce moment-là, ce n’était pas possible à chiffrer car il n’y avait pas d’inscription officielle. L’animation est plutôt basée sur la spontanéité de chacun à venir participer. Nous adorons ce concept 🙂 .

Emmanuel Mère, ancien cycliste et correspondant de presse est là. Dans un beau discours il rend hommage à son ami, Eric Dall’Armellina, présent sur la ligne de départ. Nous apprenons beaucoup sur sa carrière fulgurante, c’est impressionnant ! Emmanuel Mère lui remet un magnifique cadeau : un portrait qu’il avait réalisé de lui au cours d’une course. Un beau moment d’émotion.

guid'don-pour-espoir-eric-dallarmellina

Denis Brogniart n’est pas présent, pris par des obligations. Il est vrai que le métier de présentateur doit occuper un chouillat son emploi du temps :). En revanche, il a demandé que soit fait un ban bourguignon.

guid'don-pour-espoir-ban-bourguignon

Le ban bourguignon expliqué aux non-Bourguignons

Et oui, en Bourgogne, nous n’avons pas que du vin et des escargots. Nous avons aussi le ban bourguignon. Vous voilà invité à un repas dans nos contrées. D’un seul mot de l’un des convives, des dizaines de mains se lèvent effectuant un mouvement rotatif accompagnés d’une mélodie mystique. Rassurez-vous, ce n’est pas un chant précédant un sacrifice humain, ni un rituel d’un cercle de sorcier pour engendrer la fin du monde. Vous venez là d’assister à un ban bourguignon. C’est un peu comme notre hymne qui accompagne les moments de fête mais également sert à rendre hommage à un individu.

Nous allons bientôt partir. Les dernières embrassades entre les parents de Marie et la mère et le fils sont émouvants. Nous sentons à quel point leurs liens sont forts.

guid'don-pour-espoir-au-revoir-avec-didier
guid'don-pour-espoir-au-revoir-avec-alexis

Trois, deux, un…

C’est parti ! Nous voyons des gens de tout âge : des enfants aux aînés s’élancent joyeusement sur la piste accompagnés par une pluie d’applaudissements qui fait chaud au cœur. Il ne faut, bien sûr, pas longtemps avant que le peloton de tête ne s’éloigne loin, très loin devant nous. Pour notre part, nous avançons tranquillement sur cette jolie voie verte. Nous nous arrêtons à Buxy. Luc a trop mal au coccyx, conséquence d’une mauvaise chute quelques jours auparavant. D’un commun accord, nous décidons de faire demi-tour, un peu tristounets tout de même.

guid'don-pour-espoir-nous-buxy

La fin pour nous et le début pour Didier et Alexis

Voici une très belle aventure qui commence pour ce duo de choc. Le premier jour, ils auront déjà parcouru 110 km jusqu’à Villefranche-sur-Saône. Vous pouvez les suivre en direct ici. Vous pouvez aussi faire un don .

Si nous avons réussi à vous sensibiliser à cette cause , si vous êtes carrément prêt à enfourcher votre vélo et cheminer un peu à leur côté ou tout simplement vous intéresser à leur périple, alors cet article aura atteint son objectif principal ^^ .


Si vous avez aimé cet article, merci de nous le dire dans les commentaires 🙂

Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager :)

22 réflexions sur « Un guid’don pour l’Espoir »

  1. Chouette article ! Un beau défi pour une bonne cause, c’est extra !
    J’envoie tous mes encouragements à votre duo de choc pour la suite de l’aventure 💪

    1. Merci, nous souhaitons, avec notre modeste blog, faire connaître au maximum ce défi et, surtout cette cause, au maximum de personnes.

  2. C’est une fabuleuse aventure, et surtout quel courage et générosité !

    Dommage qu’il n’y a pas une petite vidéo du ban bourguignon, moi quand j’entend bourguignon, je ne peux m’empêcher de penser à un bon bœuf bourguignon !

    Moi je suis à Valencia, si Valencia la magnifique comme j’aime à l’appeler avait était sur le parcours, je serai allée les accueillir à l’arrivée !

    Félicitation à vous pour cet article, et d’avoir fit parti du départ !

    1. Nous n’avions pas, hélas, pensé à filmer ce jour-là
      Effectivement, Valencia est loin du parcours, dommage !
      Merci pour ton retour

  3. Un bel article pour une très belle cause ! Merci de nous partager ces moments de courage et de générosité avec une telle plume: j’ai lu l’article d’une traite !
    Bravo pour cette grande ballade à vélo, même si elle a été écourtée

  4. Superbe article … et vive la Saône et Loire … Hop un ban Bourguignon pour saluer cette belle initiative car si en Bourgogne il ya des vignes … il y a surtout du Coeur …

  5. Super article qui m’a permis de découvrir une belle action. Bravo pour cela, le monde a besoin de positivité et cet article y contribue!

    1. Merci ^^
      J’admire ces personnes prêtes à accomplir de beaux actes pour que ce monde soit meilleur
      Ce sont les héros des temps modernes

  6. J’aime beaucoup ce mélange d’émotions et de pudeur dans cet article. Un joli récit pour une belle association. Merci pour ce partage.

Laisser un commentaire